Le gris du Gabon, intelligent et sensible

 

Le gris du Gabon, une réputation de beau parleur !

Le gris du Gabon est le perroquet le plus populaire et le plus médiatisé, et ceci grâce à l’un de ses talents étonnants : la parole.
Il est vrai que cet oiseau a une excellente réputation de parleur et cette faculté attire de nombreux candidats.
Son intelligence aussi, révélée par les travaux du Dr Pepperberg au travers de son fameux compagnon nommé Alex, a sidéré nombre de scientifiques et d’observateurs de l’intelligence animale.
Les articles, les reportages et les témoignages se sont multipliés et en 40 ans, le gris du gabon est devenu une véritable star mondiale.
(Si tu as des images sympas avec du son, genre le show de Animal Planet, on peut laisser traîner…)
Mais ce perroquet, si intelligent et si bon parleur soit il, nécessite d’être bien préparé et bien documenté avant de l’accueillir dans de bonnes conditions.
Il est en effet extrêmement sensible, et ce trait de caractère peut facilement l’amener à développer des comportements non souhaitables.
Ce n’est pas un hasard si cet oiseau est particulièrement sujet au picage : un changement dans son environnement peut suffire à provoquer ce phénomène. Par nature, ce ne sont pas des oiseaux très adaptables et il est donc nécessaire de bien les socialiser dés le départ et de les mettre en contact avec le plus de monde possible.
Cela étant, s’il est bien élevé, cet oiseau peut faire un compagnon exceptionnel, à la fois curieux et interactif.

Si vous avez la chance d’adopter un gris du Gabon doué pour la parole, vous irez de surprises en surprises, et il ne cessera de vous étonner.
Et même s’il ne dit pas le moindre mot, ce qui peut arriver, vous serez conquis par la subtilité de son comportement.
Il ne faut pas, au prétexte que le gris du Gabon est si répandu et si connu, penser que c’est un oiseau facile.
Son intelligence et sa sensibilité font de lui un perroquet exigent nécessitant une éducation fine et beaucoup d’amour.

 

 

Laisser un commentaire

Désolé, vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.