2 - Dans quel cas apprivoiser un perroquet ?

Référence
VIDEO-296
Utilisation
. Le perroquet sauvage. Perroquet sauvage né en captivité. Oiseaux eam remis en volière. Perroquet dés-apprivoisé
Épuisé
0,00 €

Vous pouvez être confrontés à différentes hypothèses. Découvrez lesquelles.

Les oiseaux sauvages

Des dizaines de milliers de perroquets ont été importés de tous les continents de monde, et il en reste encore un nombre important dans de nombreux foyers, car ces oiseaux ont des espérances de vie de plusieurs dizaines d’années.
Le plus souvent, ces perroquets issus de la nature n’ont pas été apprivoisés, faute de connaissance, et ces oiseaux se sont plus ou moins bien accommodés d’une vie enfermée dans leur cage. On trouve notamment beaucoup de gris du gabon, qui sont souvent victimes de picage. Ces oiseaux sauvages et extraits de la nature sont parfaitement « apprivoisables », même s’ils nécessitent un peu plus de patience et de pugnacité, surtout s’ils sont âgés.

L'histoire d'Arthur

Arthur est une amazone à front bleu arrivée tout droit de la nature par le biais de l’importation au début des années 80. Comme souvent, Arthur est arrivé après un voyage éprouvant, épuisé et en mauvaise santé. Il a donc fallu dans un premier temps le guérir. Inutile de préciser qu’Arthur était terrorisé et donc extrêmement agressif. Le simple fait de s’approcher à moins d’un mètre de la cage le mettait dans un état de fureur indescriptible. Pas facile, donc.

En utilisant les techniques qui sont décrites dans ce programme, en commettant évidemment un paquet d’erreurs et en tâtonnant beaucoup (car à l’époque il n’y avait aucun témoignage sérieux sur le sujet), Arthur est devenu en quelques semaines un perroquet adorable. Il avait compris le step up, et il était possible de le manipuler sans aucune difficulté, à tel point que sa position favorite était de s’allonger dans le creux de la main. Cet oiseau volait librement à l’intérieur comme à l’extérieur (à ne surtout pas faire avec votre perroquet sans harnais !) et son rappel était impeccable.

Évidemment, cela n’a pas été simple, et les joies de voir progresser cet animal se sont mêlées aux déceptions. Mais finalement, Arthur a une vie heureuse et pleine d'interactions. Cette histoire strictement réelle est un bon espoir pour ceux qui ne pense pas possible d’apprivoiser un perroquet sauvage.

Les oiseaux sauvages nés en captivité ( dit "EPP, élévés par les parents" )

Ces oiseaux nés en captivité ont peur de l’homme et seront très craintifs. Voilà pour le principe général. Cela étant, compte tenu de leur contact régulier avec leur soigneur, il est possible qu’ils soient un peu plus conciliants. Cela dépend des sujets, et des espèces. Les perroquets africains sauvages nés en captivité risquent d’être plus timides, alors que les cacatoès, par nature très sociable, se rapprocheront facilement. Les perruches royales par exemple sont étonnamment proches de l’homme.

Les perruches ondulées, par exemple, les calopsittes, s’apprivoisent extrêmement facilement même lorsqu’elles sont nées en captivité et donc sauvages.
Les perruches catherine, les phyrrura (molinae par exemple, que l’on appelle aussi conure de molinae), les petites conures (conure à tête bleu) sont elles aussi, selon les individus, très faciles à apprivoiser. La liste est loin d’être exhaustive, et montre simplement qu’avec un peu de patience, acquérir un perroquet ou une perruche « EPP » est absolument possible, et nous verrons plus loin que cela peut s’avérer être une très bonne idée.

Les oiseaux élévés à la main ( EAM ) remis en volières

Ces oiseaux sont certes sauvages, mais ont vécu deux mondes différents : celui des humains lorsqu’ils ont été nourris à la main et sevré et celui des perroquets qu’ils ont retrouvé plus tard dans leur volière.
Il y a donc toutes les chances pour qu’ils soient beaucoup moins craintifs à l’égard de l’homme. La confiance n’est pas totale, mais disons que dans beaucoup de cas, apprivoiser un tel perroquet est beaucoup plus facile et donc rapide.

Les perroquets "désapprivoisés"

Ces oiseaux ont été abandonnés ou ont fait l’objet de moins d’attention, et au fil des mois, ils sont redevenus craintifs, timides et impossibles à manipuler.
Et il y en a probablement beaucoup…et les ré-apprivoiser leur donne une précieuse deuxième chance.
Ces oiseaux là, qui ne sont pas plus compliqués que les autres (plutôt moins compte tenu de leur relation antérieure avec les humains), doivent être ré-apprivoiser depuis le départ, surtout sans bruler les étapes.

Sources

www.colony.fr
https://picasaweb.google.com/lh/photo/mpmlqYMW81jM_Y0uyLhFhA
https://www.flickr.com/photos/tgerus/2914336609/
https://www.dinosoria.com/cacatoes_oeufs.htm
https://birdboards.com/info/blue_fronted_amazon_72.html

Vous avez repéré une erreur, une faute de frappe, vous n’êtes pas d’accord avec ces informations, ou vous avez vécu une situation qui peut être utile aux autres, n’hésitez pas à nous communiquer votre témoignage en écrivant à l'adresse suivante : contact@colony.fr

Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires. S’il vous plaît Connectez-vous ou créez un compte