17 - Faut il couper les plumes ?

Référence
VIDEO-307
Utilisation
. Les plumes
Épuisé
0,00 €

A priori, il n’est pas question de couper les plumes des ailes d’un perroquet ou d’une perruche sauvage que l’on souhaite apprivoiser. Bien au contraire.
Cet oiseau est probablement peureux, inquiet, voire terrorisé, et vous allez lui rajouter une terrible contrainte. Il ne pourra plus s’envoler en cas de problème, et cela risque d’ajouter une dose considérable de stress.
Donc surtout ne le faite pas, même si vous entendez dire « que c’est le seul moyen » pour arriver à calmer et mater l’animal ». C’est faux, archi-faux, et absolument contre productif.
Si vous y tenez absolument, et si quelqu’un vous a convaincu malgré tout qu’il fallait le faire, alors surtout ne l’empêchez pas de voler, mais limitez simplement son vol, et ceci ponctuellement.

Voici comment faire :

Les plumes

Faite vous aider par un assistant qui a l’habitude de maintenir un perroquet.

Munissez-vous de bons outils, une paire de ciseaux ou un coupe griffe bien aiguisé.

Déployer l’aile du perroquet avec une immense délicatesse, et coupez quelques rémiges primaires (une sur deux) à moitié, et ceci sur les deux ailes. Chaque oiseau a une aptitude au vol différentes, et il n’y a donc pas de règle dans la coupe des plumes.

Ne coupez pas les plumes trop court, car vous feriez apparaître le sang qui irrigue la plume. Si c’est le cas, stoppez immédiatement avec une poudre hémostatique, ou retirez complètement la plume.

Ne coupez pas les rémiges extérieures pour des raisons esthétiques. Rien n’est plus laid qu’un oiseau dont les plumes des ailes sont totalement sectionnées

Le principe consiste à limiter le vol de l’oiseau, et non pas l’empêcher de voler. C'est-à-dire qu’il ne doit pas monter dans les airs, mais simplement voler en descendant. Coupez les plumes progressivement, et surtout pas plus qu’il n’en faut, au risque de voir votre oiseau tomber au sol lourdement, et ainsi se blesser, avec des risques de se briser le bréchet.

Attention : un perroquet qui a les plumes des ailes coupées peut malgré tout s’envoler s’il est très motivé, ou s’il est aidé par un coup de vent. Pensez donc à surveiller la repousse des plumes pour ne pas avoir de mauvaise surprise (ce cas est un grand classique de la disparition des perroquets) !

Sources

www.colony.fr
https://www.canineo.com/coupe-griffes-oster-premium-p4377.html
https://www.zastavki.com/eng/Creative_Wallpaper/wallpaper-17133-16.htm
https://www.pet-expo.com/trivia/birds-birdwings.htm

Vous avez repéré une erreur, une faute de frappe, vous n’êtes pas d’accord avec ces informations, ou vous avez vécu une situation qui peut être utile aux autres, n’hésitez pas à nous communiquer votre témoignage en écrivant à l'adresse suivante : contact@colony.fr

Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires. S’il vous plaît Connectez-vous ou créez un compte